Breudeuriezh Drouized, Barzhed hag Ovizion Breizh : Gorsedd
(Fraternité des Druides, Bardes et Ovates de Bretagne : Gorsedd)

Censure de la Loi Molac :
la Gorsedd, effarée, appelle à manifester !

La Gorsedd, Fraternité des Druides, Bardes et Ovates de Bretagne, exprime son effarement devant les conclusions du Conseil Constitutionnel vis-à-vis de la Loi Molac sur les langues régionales.

En effet cette instance vient de censurer une méthode pédagogique, l’immersion linguistique, qui a fait ses preuves depuis 50 ans et qui est même utilisée pour le Français, notamment en Louisiane. En ce sens le Conseil apparaît comme un prestataire de service évaluateur pour le compte du Ministère de l’Éducation Nationale. Est-ce bien son rôle ?

Sur le sujet des signes diacritiques, le Conseil déclare qu’autoriser leur utilisation reviendrait à reconnaître « aux particuliers un droit à l’usage d’une langue autre que le français dans leurs relations avec les administrations et les services publics », en méconnaissance des « exigences de l’article 2 de la Constitution ».

Cette analyse est très préoccupante mais également très révélatrice de l’attitude de la France envers la diversité linguistique mondiale : elle confirme l’existence d’un suprémacisme linguistique français d’État qui prétend imposer sa loi à l’Univers.

Dans d’autres pays, par exemple en Écosse, patrie originelle de l’universalisme philosophique, l’administration s’adapte et met des interprètes à la disposition des citoyens ou réfugiés politiques pour leur permettre de faire valoir leurs droits. L’avis du Conseil Constitutionnel tempère, dès lors, très fortement la notion de terre d’asile revendiquée par la France !!! Très mauvaise nouvelle pour les droits humains dans le monde !

La Gorsedd pense que la pertinence de l’usage des signes diacritiques dans l’orthographe relèverait plus des compétences de l’Académie Française que de celles du Conseil. L’avis de cette vénérable institution, d’ailleurs, n’a jamais été sollicité.

Enfin nous espérons que les mesures prises en son temps par un Secrétaire d’État, M Laurent Nuñez, contre le terrorisme et paraphées de son patronyme, ne seront pas déclarées anticonstitutionnelles du fait de son attachement personnel à un signe diacritique qui témoigne alors de « l’usage d’une langue autre que le français dans sa relation avec les administrations et les services publics » !!!

Pour affirmer son refus de la discrimination et montrer sa confiance dans l’existence d’une alternative à bâtir en commun, la Gorsedd appelle à manifester le 29 mai prochain à Guingamp avec les autres forces démocratiques de Bretagne.

RDV à 13h30 à la Gare

Le Grand Druide de Bretagne
/I\ Morgan d:m :
Per Vari Kerloc’h

La Gorsedd de Bretagne réagit au vote de la loi MOLAC

La Gorsedd, Fraternité des Druides, Bardes, et Ovates de Bretagne, salue le travail efficace, tenace et passionné de Paul Molac qui a conduit au vote historique à une très large majorité d’une loi reconnaissant enfin des droits aux langues régionales et permettant de régler des problèmes importants dans le domaine de l’éducation mais aussi de la signalétique ou de l’État civil (affaire Fañch par exemple).

Il appartient maintenant aux associations, aux écoles, aux citoyens de s’emparer de ce sésame pour réclamer une politique linguistique active et dynamique notamment par la formation des enseignants.

Cette loi crée des droits, rappelons-nous que ceux-ci ne s’usent que si l’on ne s’en sert pas !

Le Grand Druide de Bretagne

Per Vari Kerloc’h

Breudeuriezh Drouized, Barzhed hag Ovizion Breizh : Gorsedd
(Fraternité des Druides, Bardes et Ovates de Bretagne : Gorsedd)

Kemennadenn warlerc’h vot lezenn Molac

Goursez Breizh a fell dezhi reiñ ton da labour efedus, dalc’hus ha youlet-kaer Paul Molac hag en deus lakaet miuañniver ar gannaded da votiñ ul lezenn o tegas gwirioù d’ar yezhoù-rannvro hag o reizhañ kudennoù a bouez war dachenn an deskadurezh, ar panelloù divyezhek hag an anvioù-tud ( afer Fañch da skouer).

Ret-mat bremañ d’ar c’hevredigezhioù, d’ar skolioù, d’ar sitoianed lakaat an alc’hwez-se en he zoull da zigeriñ frank an nor d’ur bolitikerezh-yezh oberiant ha lusket-brav, paneveken dre stummañ kelennerien.

Gwirioù a vez aotreet deomp dre al lezenn-mañ, dalc’homp soñj e yafent da get ma ne vije ket graet ganto !

Morgan d:m:

Per Vari Kerloc’h