Cette semaine, Gregory  Moigne passait avec mention sa soutenance de Mémoire sur Gwenc’hlan le Scouézec au Centre de recherche Bretonne et Celtique.

Bientôt disponible au centre, c’est un (et de l’avis général) très bon travail, intéressant et qui a le mérite de parler d’un homme que l’on a trop souvent oublié sous son aspect de chercheur, d’érudit.

Historien, linguiste et aussi médecin, il aura travaillé toute sa vie dans sa soif d’absolu et de liberté vers une vérité qui, si l’on en croit des chercheurs du centre, n’est plus comme à une certaine époque à prendre à la légère mais avec intérêt notamment sur les origines des peuples celtes et son travail sur la Bretagne en général.

Visite de l’espace Gwenc’hlan le Scouézec.

De gauche à droite: Gregory  Moigne, Bernadette Le Huche Le Scouézec, Pervari  Kerloc’h -Morgan-VIem Grand Druide de Bretagne.