Gorsedd Digor 4Gorsedd Digor 6

Vénérables délégués du Pays de Galles, Vénérable Grand Barde et délégué de Cornouailles, Frères et sœurs, honorable représentant de la Région, amis et amies, bienvenue à tous à cette Gorsedd Digor d’aujourd’hui.

Ici en ce lieu de San Kaduan en la commune de Brasparts, nous célébrons cette année notre réunion annuelle. Cela fait longtemps que nous n’étions pas venus pour une Gorsedd Digor, ce lieu magnifique nous attendait cependant. Il a été restauré de belle façon grâce à notre barde héraut Youenn Amice qui a réussi à mobiliser les gens pour travailler à l’unisson.

Merci, mon frère et toutes nos félicitations pour avoir organisé également un super fest noz qui fait le lien entre la Gorsedd Digor et la culture populaire de notre pays.

Je veux également remercier la Région Bretagne et le Président Massiot pour l’aide apportée qui nous permettra de répondre à l’invitation des Gallois de Patagonie au mois de novembre prochain. Pour la première fois, un membre de la Gorsedd de Bretagne assistera à une Gorsedd sur la terre d’Amérique du Sud. « Où le soleil passe, passe le Breton, à plus forte raison le Druide ! »

Nous saluons la très belle performance de nos frères d’Écosse qui ont gagné 56 sièges sur les 59 que comptent leur pays. Londres n’a qu’à bien se tenir !

A la fin de cette année auront lieu des élections régionales. Bien évidemment la Gorsedd ne donnera aucune consigne de vote. Nous saluons cependant les efforts des partis du Mouvement Breton pour s’unir en faveur de la Bretagne.

Nous craignons toutefois que les forces obscures du pouvoir ne cherchent à mettre en avant quelques extrémistes illuminés pour discréditer cette entente. Attiser le feu pour effrayer les gens n’est pas la seule affaire des terroristes mais également celle de l’Etat. Méfions-nous : ouvrons grandes nos oreilles, nos yeux et notre esprit, soyons sur nos gardes !

La loi nouvellement votée sur le renseignement, censée garantir notre sécurité, donne des pouvoirs exorbitants au Premier Ministre sans aucun contrôle ! Il n’est pas nécessaire d’être l’enchanteur Merlin, qui a dû sûrement être un de nos ancêtres, pour prévoir que l’État pourra désigner les terroristes, réaliser un mauvais coup en mettant la responsabilité sur ces ennemis qu’il aura montrés du doigt ! On a toujours su débusquer quelqu’un pour jouer le bouc émissaire !

Prenons garde, bonnes gens : nous vivons dans un monde troublé. Je ne suis pas sûr que l’Etat soit le nouveau sauveur du monde ! La Démocratie oui ! C’est elle qu’il faut renforcer !

La Gorsedd écrira aux différentes listes démocratiques à l’occasion des prochaines élections régionales pour leur demander :

  • ce qu’est leur position sur la réunification de la Bretagne

  • ce que sera leur action en faveur des langues de Bretagne et s’ils nommeront un vice président chargé de ce dossier comme c’est le cas actuellement

  • ce qu’ils pensent de la dévolution de la compétence linguistique à la Région car nous ne supportons plus la dictature du Conseil d’État ou du Conseil Constitutionnel qui proclament à chaque fois l’illégalité de nos langues et de notre culture.

Nous publierons leur réponse sur notre site internet et nous les communiquerons à la presse.

La Gorsedd souhaite que la campagne qui s’annonce soit un exemple de dignité et de grande ferveur démocratiques. Que les différents candidats soient avant tout mus par leur conception de l’intérêt de la Bretagne et de ses habitants.

Nous appelons toutes les Bretonnes et les Bretons à s’investir dans le débat et à voter massivement.

Vive la Bretagne, vivent nos langues et vivent nos pays frères !

Mots prononcés pour l’appel des morts en mémoire de Jean Yves Cozan.

Jean Yves Cozan était proche de la Gorsedd. Il avait demandé à y entrer. Malheureusement sa maladie l’a empêché d’entrer dans le cercle. Jean Yves a soutenu les écoles Diwan et toutes les associations du Mouvement Breton ou presque. Il nous a aidés au moment du centenaire de la Gorsedd. Jean Yves savait et osait aller contre la loi quand il pensait qu’elle était injuste envers les Bretons. Nous attendons toujours des élus comme lui, sans peur et inflexibles. Que ton monde soit blanc à jamais, Jean Yves! Que ton monde soit blanc ! Que ton monde soit blanc et douce et caressante la vague du départ !