Vénérables délégués du Pays de Galles, de Cornouailles, frères et sœurs de la Gorsedd, amies et amis, soyez les bienvenus ici aujourd’hui. Je voudrais d’abord excuser Mme Léna Louarn, vice présidente du Conseil Régional qui ne peut être présente aujourd’hui car retenue en d’autres lieux par les devoirs de sa charge.

J’aimerais également saluer quelqu’un qui n’est pas parmi nous mais dont je veux parler, c’est à dire l’ancien Président de la Région Bretagne, M. Jean Yves Le Drian dont les mérites ont été reconnus par les nouvelles autorités de la France puisqu’il vient d’être nommé ministre. Je dois avouer que j’en éprouve un peu de regret pour la Bretagne car pour le première fois dans l’histoire de l’institution régionale, beaucoup de Bretons, c’est mon cas en tout cas, avaient le sentiment que le bateau était enfin bien barré. Je souhaite publiquement qu’il demeure un vrai Breton, un homme à l’esprit ouvert qui continuera à se battre pour son pays natal. Bonne chance dans ses nouvelles responsabilités ! Bonne chance également au nouveau Président M. Pierrick Massiot qui s’excuse de ne pouvoir être des nôtres aujourd’hui

Nous avons également le plaisir d’accueillir aujourd’hui des gars et des filles qui mettent le feu, de la pêche et de la bonne humeur dans le petit monde de la musique bretonne. Je veux parler des Ramoneurs de Menhirs. Nous aurons l’occasion de parler ensemble pour voir si nous pouvons donner encore plus de lustre à la tradition. Bienvenue et continuez à foncer !

2012 est une année digne de remarques.

Tout d’abord par le changement intervenu à la tête de la République Française. Cela ne concerne pas directement la Gorsedd car nous ne faisons pas allégeance à l’un ou l’autre parti. Nous ne sommes pas un parti politique et nous ne donnons pas de consignes sur ce plan-là.

Il y a pourtant un fait qui mérite d’être relevé.

Lorsqu’il est venu à Quimper entre les deux tours de l’élection présidentielle, François Hollande, le candidat du Parti Socialiste a déclaré qu’il avait fait ses comptes et que s’il était placé en tête de la course à l’Elysée, c’était grâce au vote des Bretons.

La même réflexion s’impose à tous lorsque qu’on examine le deuxième tour qui a vu la victoire de François Hollande.

Une chose est sûre, mes amis : celui qui a été battu après avoir affiché en bien des occasions son mépris des Bretons sans que nous en sachions encore aujourd’hui la raison, a reçu en retour un coup du boomerang de manière nette, claire et précise, sans appel ! Les politiciens seraient bien inspirés de réfléchir avant d’insulter notre peuple, s’ils veulent du moins être élus !

La Gorsedd comme les Bretons attendent du nouveau Président qu’il tienne parole, c’est à dire que la France ratifie la Charte des Langues Régionales, que soit menée à bien une nouvelle étape de la décentralisation avec des pouvoirs plus importants donnés aux régions en matière de financement des entreprises, de fiscalité locale avec de nouvelles responsabilités en retour. Il faut être prudent certes mais espérons que le résultat sera au rendez-vous.

Puisque nous sommes sur ce terrain-là, nous avons eu le plaisir de voir les partis politiques, sauf le parti de Marine Le Pen, consteller leur propagande de quelques miettes de breton, même les amis de Jean Luc Mélenchon. Ce dernier a traité les écoles Diwan de sectes, il déclame en outre que le breton n’est pas une langue mais qu’il n’y a que quatre dialectes et je ne sais encore quels propos assez peu réfléchis ! Ses amis, au nombre desquels d’excellents bretonnants, s’ils veulent récolter des voix par ici, auront bien du mal, malgré leur bonne volonté, à attirer les gourmets en laissant de tels grumeaux dans leur pâte à crêpes politique ! Seront-ils enfin entendus de leur leader adoré ?

Cette année est à remarquer également pour la Course en faveur de la Langue Bretonne qui a rencontré un franc succès et comme d’habitude les membres de la Gorsedd ont participé à l’événement.

Cette année est digne de remarque encore car la Gorsedd a noué des liens avec les vignerons de Bretagne à l’occasion de la Fête de la Bretagne. Des gens de cœur, de fiers Bretons et nous espérons pouvoir travailler ensemble pour le bien de notre pays.

Cette année est remarquable toujours pour la soutenance d’une thèse par un étudiant de la Faculté de Brest sur Gwenc’hlan Le Scouezec, notre cinquième Grand Druide, et tout ce qu’il a apporté au druidisme, à la Gorsedd et à la Bretagne.Monsieur Grégory Moigne a reçu une excellente note de la part de ses professeurs ce qui illustre quelque chose d’important pour nous : la Gorsedd est une matière digne d’un travail scientifique et universitaire.

La reconnaissance enfin pour le travail effectué par Gwenc’hlan pour son pays et la tradition qu’il porte. C’est avec fierté que nous saluons la nouvelle salle qui va être ouverte au Centre de Recherche Bretonne et Celtique à l’université de Brest. On y trouvera la bibliothèque de Gwenc’hlan ainsi que tous les trésors du legs fait par Bernadette le Huche- Le Scouezec, sa femme. Tout le monde pourra donc y avoir accès et en tirer profit. Je suis sûr que Gwenc’hlan est heureux de voir ça, là où il est.

Bonne nouvelle pour les Bretons ! Restez tous en bonne santé et prêts à aller de l’avant !

Vivent nos Gorsedd ! Vive la Celtie ! Vive la Bretagne !