/home/pvk/Bureau/Eisteddfod 2013 1.jpg
Je voudrais saluer aujourd’hui l’Archidruide de Galles Christine James que nous avons eu le grand honneur de recevoir à la Gorsedd de Bretagne il y a deux ans, saluer également les peuples de Celtie et leurs délégués . Diolch yn fawr am eich croeso !

Les militants pour la culture et l’identité bretonnes ont marqué des points depuis l’année dernière sur deux points symboliques
tout d’abord le fest noz a été reconnu par l’UNESCO comme patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Le fest noz, c’est à dire une soirée de danses populaires bretonnes, a été relancé après la seconde guerre mondiale et il est devenu aujourd’hui une marque évidente de la personnalité du peuple breton. Nous pensons que cette reconnaissance par l’UNESCO est une affaire importante puisque le peuple breton tout comme la part qu’il apporte à la grande famille humaine, sont ainsi reconnus au plan international. Ce n’est hélas pas le cas dans son propre pays car cela fait de l’ombre à l’unicité du peuple français. La République française ne peut ou plutôt ne veut pas reconnaître qu’il y a d’autres peuples qui composent le peuple français.

Un autre pas en avant est constitué par la victoire de l’association pointbzh soutenue par le Conseil Régional de Bretagne. Les Bretons demandaient à pouvoir bénéficier d’adresses informatiques contenant les lettres bzh tirées de Breizh le nom de notre pays qu’on voit fleurir de plus en plus sur les plaques de nos voitures. Les Bretons pourront donc désormais afficher clairement leur identité aux yeux du monde entier. C’est une très bonne chose qui fait avancer l’envie d’être reconnu comme peuple.

Je ne peux mentionner ici tous ces gens qui se battent quotidiennement pour la culture de notre pays par leur plume, leurs paroles, leur talent sur le plan artistique, musical, politique mais je tiens à les saluer en tant que Grand Druide de la Gorsedd de Bretagne.

Le combat des autres peuples celtiques a toujours été un exemple encourageant pour nous, Bretons ; que cette fraternité continue de vivre à jamais !

Il nous faut pourtant formuler le regret que le Président François Hollande ne respecte pas sa promesse n° 56 de son programme : la ratification de la Charte Européenne des langues régionales par la France. Il faut changer la constitution de l’État français pour y parvenir. Il y a 4 ministres d’origine bretonne au gouvernement aujourd’hui. Il y a 21 députés bretons au Parlement, tous d’accord pour la ratification, le Conseil Régional fait entendre sa voix dans le même sens. La presse française parle de l’existence d’un « Breizh Power ». Nous espérons que ce pouvoir allié aux citoyens de notre pays parviendra alors à changer les choses.

Hir oes i heddwch rhwng y Cymry a’r Llydawyr !
Hir oes i gyfeillgarwch a brawdoliaeth yr holl bobloedd celtaidd!
Hir oes i frawdgarwch a heddwch y byd i gyd!